Là où nous habitons

facebook_cover_photo_azure_horizon-851x315

Une certaine mystique chrétienne veut que la pensée commence lorsque le sujet tourne ses regards au plus profond de lui-même pour saisir une réalité plus intime à soi que soi-même.
« intimus intimo meo », disait Saint-Augustin (cette réalité étant Dieu bien entendu).
Renversons la proposition : on commence à penser quand on sort de soi et qu’on arrive à parvenir aux frontières de son monde pour trouver le monde : il s’agit au contraire d’aller au bord, aux frontières de soi-même…

Là où nous habitons, c’est toujours derrière l’horizon.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s