De l'Idéique au Déique – Psychanalyse et dynamique spirituelle

Une approche psychanalytique de la dimension spirituelle de l’être humain tente de saisir les processus spirituels à leur stade archaïque, dans leur universalité, en deçà de toute croyance ou confession.

Pour ce faire, elle adopte une perspective interdisciplinaire, voire transdisciplinaire, engageant un dialogue avec l’anthropologie, l’histoire des religions, la littérature, la biologie, la philosophie et la théologie. En suivant la notion de sacrifice dans des contextes différents , aux fondements de l’organisation psychique, il existe une position sacrificielle archaïque à adopter par le moi, en réponse à toute situation traumatique, et ce, même au stade le plus originaire de la psyché. À cette position correspond un fantasme sacrificiel, qu’il est proposé de classer dans la catégorie des fantasmes originaires, et qui serait par conséquent universel. De cette organisation originaire sacrificielle et du fantasme qui la sous-tend naîtrait la logique spirituelle qui guidera le sujet dans son développement psychoaffectif, l’aidant à se structurer, jusqu’à aboutir ou non à son adhésion à un idéal du moi sous-tendu par des idées proprement religieuses.

La pertinence de cette approche novatrice en psychanalyse repose dans la mise en évidence d’une dynamique spirituelle qui participerait activement à la structuration psychique du sujet, permettant de penser la spiritualité indépendamment de toute croyance religieuse explicite.

« Cette dynamique spirituelle originaire est propre à la psyché humaine, par conséquent, elle est universelle. La fonction et l’instance qui lui dédiées (déiques) font ainsi partie intégrante du développement psychique de l’individu et continuent de jouer un rôle déterminant lors de la mise en place de processus secondaires.

Dès lors que ces processus secondaires se mettent en place, ce fonctionnement se complexifie et se ramifie de façon vertigineuse, puisque la pensée, sous son versant idéique et logique, va également travailler à donner du sens.

C’est alors qu’apparaît l’importance de ce que Freud a nommé l’Idéal du moi et de l’interprétation que chacun donne aux exigences de cette instance qui peuvent apparaître comme venant de Dieu. Or, nous dit la Bible, par exemple dans le cas très explicite d’Abraham, les exigences de notre Idéal du moi ne sont, précisément, jamais celles de Dieu…

C’est pourquoi la psychanalyse, dans la question du religieux, peut être, comme Freud l’a si brillamment fait, de démontrer que ce qui a été compris par le sujet comme relevant d’une réalité « divine » n’est souvent que le résultat d’un agencement inconscient de sa psyché. Abandonner progressivement toutes les formations d’un Idéal du moi pour plonger dans une réalité qui, par définition, est irreprésentable – mais non moins réelle -, est le propre même de la dynamique spirituelle, telle que les textes sacrés et les grands auteurs spirituels le donnent à comprendre.

Quoi de plus utile, alors, qu’une herméneutique psychanalytique qui permette de déjouer ces formations d’Idéal ? En effet, si celles-ci jouent un rôle primordial dans l’adhésion de l’individu à une religion institutionnalisée, elles entravent, paradoxalement, sa progression dans l’obscure et étroite voie qui le mène à Dieu.

Car le travail d’une spiritualité secondarisée est précisément de se défaire de ces idéalisations et représentations qui se forment sans relâche, jusqu’à accepter de séjourner dans une béance – qui serait le propre de l' »instance déique », par définition vide de contenu – où seul le néant peut acquérir un sens ultime qui, paradoxalement, est tourné vers la vie.

La nomination de cette réalité sur laquelle débouche le moi, désormais sans emprise, seul et complètement dénudé de toute représentation, n’appartient plus à la psychanalyse, mais bien à la philosophie et à la théologie. » ( Véronique Donard – La dynamique psychique, in Vérité & Désir).

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s